9 août * Rencontres musicales : Balade intemporelle avec le quintet cuivres

Dimanche soir, en l'église Saint-Michel de Toulonjac, pour le concert de clôture de la saison, l'équipe du Gerfaut accueillait un quintet de cuivres fort séduisant par son dynamisme, sa créativité et sa bonne humeur.

Ce quintet se nomme Q5. Q5 est un jeune ensemble de cuivres international, créé 2019. Les musiciens qui le composent ont pour ambition de promouvoir le répertoire et le son du quintet de cuivres et de faire découvrir la famille de ces instruments au grand public, en conjuguant dans un même concert plusieurs styles différents de musique pour sensibiliser le public à la musique dite classique. Passionnés de musique depuis leur enfance, Catherine, Zoé, Shams, Yves et Aurélie sont issus de grands conservatoires. Les 5 artistes mènent de front une deuxième carrière professionnelle et affichent un niveau élevé d’exigence, de rigueur et d’excellence.

Shams Bouteille et Catherine Redfern, trompette, Yves Laborde, trombone, Aurélie Verdon, cor et Zoé Marty, tuba, ont ainsi embarqué la nombreuse assistance dans une balade intemporelle, du Moyen-âge au XXème siècle, en faisant une escale à Hollywood, puis en Ecosse, au Versailles de Louis XIV. Les auditeurs ravis ont ainsi pu savourer entre autres œuvres le Gaillard Battaglia de Canadian Brass, les Marches Françaises de J.B Lully, la Pavane for the Earl of Salisbury de W. Byrd, quelques Chorales de Bach, des Danses Renaissance de T. Susato ainsi que Romance et Bourrée, 1ère création de Q5.

Ont suivi la célèbre Sarabande de Haendel, extraite du film Barry Lyndon, puis Libertango de Piazzola. Plus surprenants et très plaisants, les extraits des plus célèbres westerns ont été vigoureusement applaudis.

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

Pendant plus d’une heure, ces 5 musiciens de très haut niveau ont offert un concert d’exception qui clôture la saison estivale. On notait dans l’assistance la présence de M. Jean-Pierre Masbou, notre conseiller départemental et de M. Gilles Ruscassié, maire de Toulonjac.

Le Gerfaut remercie les nombreux Toulonjacois(e)s, les habitants de la région villefranchoise et les touristes qui sont venus apprécier la diversité de la culture musicale et participer ainsi aux projets de restauration du patrimoine local.

Le Gerfaut exprime sa gratitude aux généreux donateurs qui, par leur geste, affirment leur soutien au patrimoine local. Le Gerfaut prépare d'orès et déjà aux concerts de Noël

8 août * Rencontres musicales : le tour du monde en 80 minutes

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

Samedi soir, en l'église Saint-Michel de Toulonjac, l'équipe du Gerfaut accueillait un duo très singulier et très attachant, composé de Karine Louis, soprano, et de Fraise Lucas, virtuose à l’accordéon, à la guitare et à l’oud.

Ce duo se nomme Limite Lyrique. Ces deux artistes ont démarré en 2019 dans le Tarn voisin, avec l’objectif de jouer de la musique classique dans la rue, pour la faire connaître au plus grand nombre, de façon impromptue.

De fil en aiguille, en même temps que leur amitié, s'est construit un répertoire très varié allant de la Renaissance jusqu'au XXème siècle, les morceaux étant réarrangés pour correspondre à l'accordéon. Karine est une professionnelle du chant, elle travaille sa voix depuis de nombreuses années, tandis que Fraise est autodidacte, il exerce en parallèle la profession d'accordeur de piano et d'accordéon.

Ils aiment jouer leur répertoire avec joie et simplicité ! Avec verve, humour et pédagogie, Karine et Fraise ont présenté chacune des œuvres qu’ils ont interprétées.

Samedi soir, Karine et Fraise ont embarqué un public étonné mais vite séduit dans un tour du monde de l’art lyrique. L’Angleterre avec Cold song de Purcell, puis l’Azerbaïdjan avec Folk Song de Berio, l’Italie avec le célèbre Stabat mater de Pergolèse, l’Espagne avec Pano murano de De Falla, l’Autriche avec un extrait du Requiem de Mozart. Ont suivi une escale en Argentine avec Cuatro palomas, la France avec le Duo des fleurs de Delibes et Après un rêve de Fauré, les Etats-Unis avec Summertime de Gershwin. Et avant une étape en Corse avec So centu, Karine et Fraise nous ont fait remonter le temps jusqu'à la Renaissance, avec Je ne l'ose dire de Certon ou La Locura de du Bailly et encore Verdi et Vivaldi. Pendant plus d’une heure, ces deux artistes ont offert à un public enthousiasmé un véritable tour du monde que n'aurait pas renié Jules Verne.

Dimanche 8 août, changement de répertoire avec Q5, quintette de cuivres et conclusion de la semaine des Rencontres musicales. Et il reste des places disponibles. Visitez le site du Gerfaut : https://www.legerfautdetoulonjac.fr/

7 août * Rencontres musicales : le charme du violon

Vendredi soir, en l'église Saint-Michel de Toulonjac, l'équipe du Gerfaut accueillait un quatuor d’exception composé de Carol Hubel-Allen, violon alto, James Coles et Helmut Hubel-Allen, violon et Joseph Malherbe au piano.

De ce concert, on retiendra la prodigieuse qualité d’exécution de ces œuvres, mais aussi l’extrême gentillesse des quatre musiciens, le sourire, la courtoisie, la simplicité. Il est important de rappeler que ces quatre musiciens ont offert leur prestation à Toulonjac, au patrimoine Toulonjacois. L’équipe du Gerfaut leur exprime toute sa gratitude.

Carol Hubel-Allen est impressionnante par son sens développé de la direction d’un groupe musical et par sa technique à l’alto. Au violon, James Coles est au sommet de son art. A un public ravi et curieux, Helmut Hubel-Allen, talentueux violoniste, a présenté son travail et ses réalisations dans le domaine de l’archerie. Organiste villefranchois très apprécié, on ne présente plus Joseph Malherbe qui grâce à sa maitrise du clavier, remplaçait un orchestre de chambre au piano.

Carousel imageCarousel imageCarousel imageCarousel image

Pendant plus d’une heure, ces quatre musiciens de renom ont offert à un public enthousiasmé des compositions de Mozart, duo violon et alto, un duo de Chostakovitch, les danses Allemandes de Haydn, le Terzetto de Dvorak, un brillant solo violon de Fritz Kreisler, un madrigal de Martinu, la superbe sonate Sicilienne de Bach ainsi que le célèbre concerto en la mineur de Vivaldi. Et pour conclure, un surprenant Charleston d’Azarashvili.

6 août * Rencontres musicales : L’opéra et les étoiles !

Mercredi soir, en l'église Saint-Michel de Toulonjac, l'équipe du Gerfaut accueillait deux chanteuses lyriques et une pianiste d’exception. On est aujourd’hui bien loin du stéréotype de l’opéra traditionnel avec des chanteuses comme Bianca Castafiore. De la rencontre de trois médecins artistes dans l'âme, était né le groupe Intermed'Opéra. Chanter pour tout ceux qui ne peuvent se rendre à l'opéra, pour des causes humaines, médicales, ou tout simplement pour le plaisir...voilà l'ambition de ce généreux groupe marseillais qui est venu par amitié à Toulonjac pour participer au chantier du patrimoine local. Marie Noëlle Grini, mezzo soprano, Sylvie Imbert Mathieu, soprano et Danielle Sainte-Croix, pianiste ont interprété un large éventail du répertoire le plus connu de l’opéra français ou italien. En connaisseur, le public a goûté l’art consommé des deux chanteuses et de la pianiste qui, en offrant ce récital d’exception, ont suscité une émotion palpable dans l’assistance. Entres autres œuvres : Ave Maria de Donizetti, Lascia ch’io pianga de Haendel, La Wally de Catalani, le célébrissime Lakmé de Delibes, l’Ave Maria Otello de Verdi, un bel di vedremo extrait de Mme Butterfly de Puccini. Un très beau poème de Victor Hugo mis en musique par les trois artistes a constitué le point d’orgue de ce récital. Ont suivi Puisqu’ici - bas toute âme, puis La force du destin de Verdi, un extrait des Noces de Figaro de Mozart. Danielle Sainte-Croix, pianiste de classe internationale, nous a offert la Barcarolle des Contes d’Hoffman d’Offenbach.

Carousel imageCarousel imageCarousel image

Rappelons que l'entrée est gratuite et que la générosité du public est sollicitée pour financer la restauration du patrimoine Toulonjacois. Vendredi 6 août, changement de répertoire avec un quatuor - trois violons et un piano – Bach, Mozart, Dvorak et Vivaldi. Et il reste des places disponibles. Visitez le site du Gerfaut : https://www.legerfautdetoulonjac.fr/

4 août * Rencontres musicales : Le plaisir, la communion !

Mardi soir, en l'église Saint-Michel de Toulonjac, l'équipe du Gerfaut accueillait six musiciens régionaux de grand talent. Les artistes : Anne Forey et James Coles au violon, Joseph Malherbe au piano, Michel Pons au violon alto, Laurent Mezerette à la contrebasse et Emilie Forey au violoncelle. Avec une maîtrise qu'on apprécie d'habitude dans les prestigieuses salles de concert parisiennes, le sextuor a brillamment interprété des valeurs sûres. Un concerto de Vivaldi, suivi par un prélude de Chostakovitch ont précédé le célébrissime Singing in the rain de A. Freed. Ensuite un peu de mélancolie avec Fauré et la Pavane, puis Bach avec l'incontournable suite n°3 BWV 1068 et encore un divertimento de Mozart. Tchaïkovski nous a fait rêver avec Le lac des cygnes et La fée dragée, une sonate d'Henry Eccles, un concerto de Corelli et Haendel avec Le Rossignol et le Coucou, ont conclu cette soirée d'exception. Le public ne s'y est pas pas trompé. L'assistance était nombreuse et a très largement applaudi puis offert une standing ovation aux artistes comblés. Anne Forey a apporté une touche personnelle appréciée. En quelques mots sobres et pédagogiques, mêlés d'un humour subtil, Anne a présenté chacune des œuvres.

Carousel imageCarousel image

Rappelons que l'entrée est gratuite et que la générosité du public est sollicitée pour financer la restauration du patrimoine Toulonjacois. Jeudi 5 août, changement de rythme et plongeon dans l'opéra avec Intermed'opéra. Et il reste des places disponibles. Visitez le site du Gerfaut : https://www.legerfautdetoulonjac.fr/

2 août * Rencontres musicales : Que du bonheur !

Lundi soir, en l'église Saint-Michel de Toulonjac, l'équipe du Gerfaut accueillait quatre musiciens locaux de grand talent. Jérémie Bernet-Rollande à la flûte traversière, Virginie Jacques-Jean au violoncelle, Delphine Calvignac au violon et Romina Cadiz au violon alto ont ravi un public certes clairsemé mais enthousiaste. Ces artistes nous viennent de localités voisines : Sainte-Croix, Lanuéjouls, Villeneuve et Rignac. Il s'agissait de leur première prestation en groupe et étaient particulièrement heureux de se produire à Toulonjac.

Ils ont interprété avec brio des œuvres de Joseph Haydn, Wolfgang Amadeus Mozart et Jean Sébastien Bach. Romina Cadiz avec une incontestable tessiture de soprano nous a offert une belle surprise en interprétant le célébrissime Lascia ch'io pianga de Haendel. Cette jeune femme possède un réel talent qui augure d'une carrière prometteuse. Rappelons que l'entrée est gratuite et que la générosité du public est sollicitée pour financer la restauration du patrimoine Toulonjacois.

Les 5, 6, 7 et 8 août, plusieurs autres concerts à thèmes différents animeront ces soirées musicales. Et il reste des places disponibles : visitez le site du Gerfaut : https://www.legerfautdetoulonjac.fr/


2 août * Rencontres musicales : 1ère étape réussie

Samedi soir, en l'église Saint-Michel de Toulonjac, avait lieu la première représentation des Rencontres musicales. La météo très maussade et les contraintes sanitaires n'ont pas découragé une cinquantaine de d’amateurs de jazz qui ont appliqué avec civisme les règles du pass sanitaire. Au programme, Daniel Alogues et Guy Messinèse. Ces deux talentueux musiciens ont enchanté un public ravi. Parmi les nombreux airs écoutés avec un très grand plaisir on retiendra : Armstrong de Cl. Nougaro, Comme ils disent de Charles Aznavour, Cinéma paradiso d’Ennio Morricone, Concerto d’Aranjuez de J. Rodrigo, Les Moulins de mon Cœur de M. Legrand, What a wonderful world d’Armstrong, La Chanson d’Hélène de Ph. Sarde ou encore Syracuse de H. Salvador.

Daniel Alogues et G. Messinèse ont savouré cette complicité avec l'auditoire et ont répondu favorablement aux applaudissements et à la standing ovation. En conclusion, Anne Forey, membre du Gerfaut, offrait de belles roses aux deux artistes. Rappelons que l'entrée est gratuite et que la générosité du public est sollicitée pour financer la restauration du patrimoine Toulonjacois.

Carousel imageCarousel imageCarousel image

Les Rencontres musicales continuent jusqu’à dimanche 8 août. Et il reste beaucoup de places disponibles : visitez le site du Gerfaut : https://www.legerfautdetoulonjac.fr/

29 juillet 2021 * De toutes nouvelles rencontres musicales

Pour sa toute première édition, les rencontres musicales de Toulonjac ont vu les choses en grand : une semaine entière de concerts, au cœur de l'église Saint-Michel, où se croiseront de grands musiciens de France et du monde entier. Du 31 juillet au 8 août, des notes de jazz et de musique classique résonneront dans le village, tous les soirs à 20 heures. L'association Le Gerfaut, organisatrice de l'événement, reconnaît la force de sa programmation, qui relève un peu de la chance.

« Certains musiciens passaient leurs vacances près de l'Aveyron ou profitent de leur retraite dans notre région, explique Dominique Valette, président du Gerfaut. Alors même s'ils habitent au-delà des frontières, ils sont tout près pour jouer ! »

UNE PROGRAMMATION INTERNATIONALE

Au total, une vingtaine de musiciens s'approprieront la scène, n sera possible de voir jouer James Coles, premier violon de l'Orchestre Symphonique de Londres qui vit aujourd'hui dans le Lot, Carol Hubel-Allen, ancienne membre de l'Orchestre de chambre de Princeton et du Quatuor à cordes Chanterelle ou bien encore le quintette de cuivres international Q5i,né en Roumanie.

Plus localement, on pourra retrouver Michel Pons, né à Figeac et violoniste à l'Orchestre Philharmonique de Radio-France ainsi que Daniel Alogues, trompettiste et ancien responsable de la collection discographique à là médiathèque de Villefranche-de-Rouergue.

photo : L'équipe toute nouvelle de l'association du Gerfaut se sent prête.

L'intégralité des fonds sera reversée aux biens patrimoniaux de Toulonjac, notamment pour la restauration de l'église Saint-Michel.

« Notre association a été créée en novembre 2020 dans le but de revaloriser le patrimoine toulonjacois», précise le président de l'association.

Le conseil municipal, installé en 2020, avait à cœur de mettre en avant notre patrimoine, et pour cela, il faut des subventions, mais pas seulement. » Le Gerfaut est donc né, avec notamment dans .ses membres, le maire Gilles Ruscassié et le premier adjoint Jean-Luc Forey. Avec 140 places par concert chaque soir, le passe sanitaire sera demandé sur place. > Prix libre. Programme et réservations obligatoires sur https://www.legerfautdetoulonjac.fr/

Cliquez ici pour lire la Dépêche ci-dessous page 1

Cliquez ici pour lire la Dépêche ci-dessous page 2