Las nivoladas

Le 23 juin 1619, vers les 9 heures du soir, le ruisseau de Véneric enfla si fort qu'il creusa les murailles des jardins, des faubourgs de Savignac et du Guiraudet jusqu'à l'Aveyron.

Le 19 décembre 1725, nouvelle inondation et gros dégâts dans la ville.

Le 4 aoust au dit an 1729, il fit un si furieux orage qui commença vers les 4 heures après midy et dura jusques à 7 heures du soir avec de fréquens éclairs, de coups de foudre et de tonnerre avec une forte abondance de pluye meslée de quantité de gresle fort grosse, ce qui venait du costé du lieu de Tolonjac : cet orage fit déborder le ruisseau du Veneric qui endommagea beaucoup les champs et jardins et désola les maisons du fauxbourg de Savignac et de celuy de Guiraudet, démolissant les murailles et emportant les jardins. Cette saison fut si déréglée par les pluyes fréquentes qu’on ne trouvoit pas le tems disposé pour couper les bleds ny les battre : le tems ne fut point aussy favorable pour faire les vendanges qui feurent bientost expédiées parce qu’il n'y eut que petite quantité de raisins, ny pour ramasser les millets dont il y en eut beaucoup, mais qu'on eut peine à faire sécher.

Et plus près de nous, qui ne se rappelle l'orage du mois de mai 1969, la veille de la fête patronale où tout fut emporté, les routes coupées et comme toujours les faubourgs de Villefranche inondés.

Une vieille légende prétend que ce ruisseau engloutira Villefranche.

Si l’air est salubre ou mal sain ?

  • La Bastida-Capdenac : Salubre.

  • Caucomièr : Calcomier est dans un enfoncement entre deux gorges de montagne, entre deux ruisseaux ; l’endroit fort marécageux.

  • La Matalena : L’air est sain, n’étant ny trop subtil ny trop crasse.

  • Marmont : Assés salubre.

  • Morlhon : Bâti sur une gorge de montagne qui prend à plein le nord et l’ouest.

  • Orlhonac, Sant-Grat, Valhorlhas : L’air y est assez sain.

  • La Roqueta : L’air y est très mauvais. Sant-Clar-dels-Pesquièrs : C’est un petit valon fort aggréable, mais l’air doit y être crasse et aqueux à cause de la proximité de la rivière.

  • Savinhac : L’air y est crasse et malsain et le serein fort dangereux.

  • Tolonjac : Crasse.

  • Veusac : Fort mauvais air, surtout en hiver.

appréciations datées de 1787

La grêla

Lo campanièr sonnait les cloches par temps d’orage pour éloigner les risques de grêle.

« Quand fasiâ auratge, caliâ anar sonar las campanas. leu aviâi paur, quand l’i caliâ anar. S’aviam pas sonat, sabètz que lo campanièr aviâ pas bèl temps ! » (B. Jt. / B. R. / Tolonjac).